Mythe : l’empreinte carbone des zones rurales est faible

Réalité : l'empreinte carbone des communautés rurales est souvent plus élevée qu'en milieu urbain. Les problèmes de qualité de l'air y sont également importants. On doit ce fait à plusieurs facteurs : besoin de conduire sur de plus grandes distances, manque d'options énergétiques d'où une utilisation de combustibles polluants (charbon, mazout, bois) et émissions de gaz à effet de serre dues à l'agriculture.

FREE, l’avenir de l’énergie rurale en Europe

L'initiative FREE a pour objectif la sensibilisation aux options énergétiques responsables disponibles pour les foyers et entreprises ruraux qui n'ont pas accès à la même infrastructure, aux mêmes solutions et au même soutien en termes d'énergie que les zones urbaines. Cette partie du site contient une présentation générale de ces solutions dans le cadre de l'initiative FREE.

Les habitants des parties isolées en Europe ont rarement accès au réseau de distribution du gaz naturel. Quant au réseau électrique, il arrive qu'il soit peu fiable et qu'il manque cruellement d'efficacité. Ainsi, ces habitants doivent souvent compter sur des combustibles solides et liquides relativement riches en carbone et des technologies vieillissantes.

L'initiative FREE a été lancée par SHV Energy. Elle a été conçue pour stimuler le débat au sein des communautés politiques et des ONG pour garantir que les besoins énergétiques uniques de la population rurale européenne seront pris en considération lorsque des politiques seront envisagées dans ce domaine et qu'une législation sera proposée.

En Europe, l'énergie doit devenir plus efficace, plus sûre et moins consommatrice de carbone dans les décennies à venir, afin de garantir un avenir durable. Pour que le bouquet énergétique soit réellement équilibré, les besoins spécifiques et les circonstances sociales des communautés rurales ne peuvent plus être ignorés.

Plus de la moitié de la population de l'Union européenne vit dans des zones rurales, qui couvrent 90 % de son territoire. Au moins 30 millions de foyers et d'entreprises n'auront probablement jamais accès au gaz naturel ; ils dépendront majoritairement de sources d'énergie à carbone élevé.

Les technologies qui ont le potentiel d'aider ces zones à atteindre les objectifs climatiques de l'Union européenne existent aujourd'hui. L'industrie et l'État ont un rôle à jouer dans la sensibilisation et l'encouragement à une généralisation de la prise en compte de ces solutions énergétiques très efficaces et peu consommatrices en carbone dans le milieu rural. Grâce à une bonne diffusion des informations sur les solutions énergétiques pauvres en carbone, les économies potentielles en carbone et financières sont énormes. Les besoins des zones rurales doivent être au cœur des politiques énergétiques européennes et nationales.

L'objectif de l'initiative FREE est d'inclure aux agendas politiques les besoins, solutions et propositions de politiques pratiques afin de fournir une énergie plus propre, plus compétitive et plus sûre. L'Europe a maintenant besoin de solutions énergétiques propres et réalistes pour les zones rurales. Des solutions très pauvres en carbone, parmi lesquelles le gaz et les énergies renouvelables, sont disponibles, répondent aux besoins des communautés rurales et sont positives pour l'environnement.