Mythe : l’empreinte carbone des zones rurales est faible

Réalité : l'empreinte carbone des communautés rurales est souvent plus élevée qu'en milieu urbain. Les problèmes de qualité de l'air y sont également importants. On doit ce fait à plusieurs facteurs : besoin de conduire sur de plus grandes distances, manque d'options énergétiques d'où une utilisation de combustibles polluants (charbon, mazout, bois) et émissions de gaz à effet de serre dues à l'agriculture.

Informations

  • Les prévisions d’évolution du revenu des exploitations agricoles pour 2010

    La situation prévisionnelle du revenu des exploitations agricoles en 2010 a été examinée par la Commission des comptes de l’agriculture de la Nation le 16 décembre dernier.

    Il en ressort que le revenu des exploitations agricoles est marqué depuis 5 ans par de fortes volatilités annuelles. Si le résultat courant avant impôts des exploitations professionnelles augmente de 66% en 2010, cette croissance intervient après deux années de fortes baisses.

    Une hausse importante du prix des céréales, oléagineux et protéagineux a marqué l’année 2010. Conjuguée à la baisse du prix des engrais, elle explique le redressement du revenu des exploitations de grandes cultures.

    Le revenu des élevages d’herbivores a pu être soutenu par le plan d’urgence en faveur de l’agriculture de 1,8 milliards d’euros et par les mesures de redistribution des aides dans le cadre du bilan de santé de la PAC. 

    Document du Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire

    http://agriculture.gouv.fr/les-previsions-d-evolution-du

  • Six collectivités retenues pour l’expérimentation de « zones d’actions prioritaires pour l’air »

    Le ministère du Développement Durable et l’Ademe ont annoncé le nom des 6 collectivités retenues pour participer à l’expérimentation de zones d’action prioritaires pour l’air (ZAPA) : Grand Lyon, Grenoble-Alpes Métropole, Clermont Communauté, Pays d’Aix, Plaine Commune et la ville de Paris.

    Comme le souligne Nathalie Kosciusko-Morizet, la pollution de l’air diminue l’espérance de vie de 9 mois pour chaque français et l’exposition aux particules fines causerait 40 000 décès chaque année. La mise en place des ZAPA apparait en ce sens comme une mesure phare de la loi Grenelle II pour améliorer la qualité de l’air. Elles doivent en effet renforcer la lutte contre la pollution atmosphérique en réduisant notamment les émissions de particules et d’oxydes d’azote.

    Un groupe d’échanges national offrant la possibilité à toutes les collectivités de prendre connaissance des actions pertinentes pour améliorer la qualité de l’air sera piloté en 2011 par l’Ademe.

    Document du ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement

    http://www.developpement-durable.gouv.fr/Signature-d-une-convention-pour,19821.html

  • Conjoncture : l’Etat veut diviser par deux le coût du solaire

    Après deux baisses de tarifs de rachat de l’électricité solaire dans l’année, le gouvernement a décidé début décembre un moratoire de trois mois sur les aides au secteur, trop coûteuses et qui pèsent sur la facture des consommateurs, via la Contribution au service public de l’électricité. Le Gouvernement cherche désormais à apaiser les tensions.

    La ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet a ainsi insisté sur l’objectif de créer « un équilibre environnemental et industriel ». Actuellement, le nouveau dispositif vise à limiter le coût de la filière à deux milliards par an contre 4,5 milliards d’euros pendant vingt ans en cas d’inaction.

    720 mégawatts d’origine solaire sont raccordés au réseau alors que 4 100 MW de projets figurent dans la file d’attente, ce qui implique un emballement que veulent contrer les pouvoirs publics.

    Article paru dans Le Figaro:

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/12/22/04016-20101222ARTFIG00566-l-etat-veut-diviser-par-deux-le-cout-du-solaire.php 

  • La population des régions en 2040 : les écarts de croissance démographique pourraient se resserrer

    Le 1er janvier 2040, la France sera peuplée de 73 millions d’habitants si les tendances démographiques actuelles perdurent. Le pays comptera alors 15% d’habitants de plus qu’en 2007.

    La croissance démographique devrait être identique dans les régions rurales du centre de la France (Auvergne, Limousin), en Ile-de-France, en Alsace et en Franche-Comté : la population y augmenterait de 8 à 10%.

    Au cours de la dernière décennie, la plupart des espaces ruraux sont redevenus très attractifs.

    Si le solde naturel aura un impact plus faible qu’actuellement dans la croissance démographique des régions, les migrations entre régions en deviendront le principal moteur. Ainsi l’attractivité du Limousin et de l’Auvergne pourrait-elle augmenter grâce à la croissance démographique des régions voisines.

    Les migrations favoriseront en outre le rythme du vieillissement : en 2040, l’âge moyen en France sera de 43,6 ans (contre 39,1 en 2007), ce qui correspond à l’âge moyen actuel au Limousin.

    Document de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE):

    http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1326

  • La France pour une politique agricole commune forte après 2013

    Il s’agit de préserver le modèle européen d’agriculture et de donner une réponse adaptée aux défis de la sécurité alimentaire, de la volatilité des prix et des revenus, de la compétitivité des exploitations agricoles, de la préservation de l’environnement, du changement climatique et de l’équilibre des territoires.

    De nombreux éléments de la Communication de la Commission Européenne présentée par Dacian Ciolos, Commissaire européen chargé de l’Agriculture et du Développement Durable, reflètent la position commune des gouvernements français et allemands du 14 septembre dernier.

    La France s’opposera à tout démantèlement des instruments de régulation ou à tout affaiblissement des aides directes, qu’elle considère comme indispensables au développement du potentiel agricole de l’Europe.

    Document du Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire, 18 novembre

    http://agriculture.gouv.fr/la-france-pour-une-politique,12825

  • Lancement d’un appel d’offres pour l’installation d’éoliennes en outre-mer et en Corse

    Le ministère du Développement Durable a annoncé le lancement d’un appel d’offres portant sur la construction d’éoliennes terrestres dans les régions de Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, dans les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, et en Corse, d’ici 2013.

     En exigeant des installations équipées de dispositifs de stockage de l’électricité et de prévision de production, l’appel d’offres vise à faire émerger des projets qui promouvront l’intégration accrue des énergies renouvelables dans les réseaux électriques des territoires concernés.

     Le prix de l’électricité, la qualité environnementale et l’intégration locale, ainsi que la rapidité de réalisation et la performance des dispositifs seront les critères pris en compte lors de l’évaluation des candidats.  

    Document du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer

    http://www.developpement-durable.gouv.fr/Lancement-d-un-appel-d-offres-pour.html

  • Habitat : Le recours au crédit d’impôt en faveur du développement durable

    Entre 2005 et 2008, une résidence principale sur sept a fait l’objet de travaux dans le cadre du crédit d’impôt dédié au développement durable. Une résidence sur dix a ainsi effectué des travaux relevant de la maîtrise de la consommation énergétique : deux tiers pour la maitrise de la consommation énergétique (installation de matériaux d’isolation ou de chaudière performante), et un tiers pour l’installation d’équipements utilisant des sources d’énergie renouvelable (panneaux photovoltaïques, pompes à chaleur, appareils fonctionnant au bois).

    Les ménages ont installé des équipements utilisant une source d’énergie renouvelable le plus fréquemment dans le grand Ouest, le sud du Massif central et l’Est.

    Si la dépense fiscale en faveur du développement durable a quasiment triplé entre 2006 et 2009, le taux moyen du crédit d’impôt restitué aux ménages a été plus élevé pour les ménages modestes (34%) que pour les ménages plus aisés (31%).  

    Rapport de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques

    http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1315

  • Lancement de Dia'terre® : un outil de diagnostic énergie dédié aux exploitations agricoles

    Réalisé par l’Ademe, le ministère de l’Agriculture et de leurs partenaires agricoles, Dia'terre® est un outil de diagnostic énergie-gaz à effet de serre à l’échelle de l’exploitation agricole dont le but est d’harmoniser les méthodes d’analyse existantes et de centraliser les diagnostics effectués.

    Dia’terre® s’insère notamment dans le cadre du Plan de Performance Énergétique (PPE) du Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire.

    Il était en effet devenu essentiel de disposer d’un outil adapté au secteur agricole dans la mesure où les intrants spécifiques à l’activité agricole sont une source importante de consommations d’énergie et les pratiques agricoles jouent un rôle fondamental sur les variations de stock de carbone dans les sols, soulignant ainsi les spécificités du secteur vis-à-vis des de l’énergie.

    Document de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

    http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=16262&nocache=yes

  • L’emploi dans le secteur de l’agriculture a baissé de 25 % entre 2000 et 2009. Les revenus agricoles ont chuté de 11,6 % en 2009

    De 2000 à 2009, l’emploi dans le secteur agricole a baissé de 25 % dans l’Europe des 27, soit 3,7 millions d’emplois à temps plein, selon un nouveau rapport d’EUROSTAT publié aujourd’hui. Il a chuté de 17 % dans l’Europe des 15 et de 31 % au sein des 12 nouveaux États membres.

    En 2009, l’emploi dans le secteur agricole équivalait à 11,2 millions d’emplois à temps plein dans l’Europe des 27, sont 5,4 millions dans l’Europe des 15 et 5,8 millions au sein des 12 nouveaux États membres.

    Cliquez ici pour en savoir plus

  • La consultation publique « Vers une nouvelle stratégie énergétique pour l’Europe pour la période 2011-2020 » a été lancée

    La Commission européenne a lancé une consultation publique, « Vers une nouvelle stratégie énergétique pour l’Europe pour la période 2011-2020 ». Vos commentaires sur ce document seront les bienvenus, dans le cadre de la préparation d’une nouvelle Stratégie énergétique que la Commission envisage d’adopter en début d’année prochaine. La consultation a lieu jusqu’au 2 juillet 2010.

    Période de consultation : 07/05/2010 - 02/07/2010

    En savoir plus

  • 1
  • 2